Fiche métier – Jean-Pierre Laine, entrepreneur et Directeur de Bodypack

Le métier d’entrepreneur t’intéresse ? Tu as une âme de dirigeant ? Découvre la fonction à travers l’expérience de Jean-Pierre Laine qui a racheté la société MML, la Maroquinerie des Monts du Lyonnais il y a 17 ans et a créé la marque Bodypack.
 

Monsieur Laine, un nom prédestiné à travailler dans le textile 😊

Monsieur Jean-Pierre Laine, Créateur et Dirigeant actuel de la marque de maroquinerie scolaire Bodypack – Société MML

Ingénieur textile de formation, issu de l’école HEI, Monsieur Laine a quasiment toujours travaillé dans le textile. D’abord chez Auchan en tant que Chef de rayon quand il était jeune, puis il a intégré un autre groupe textile très connu, DMC, où il a occupé la fonction de Directeur Marketing et de Merchandising pendant 8 ans.
Il a passé et obtenu un MBA – HEC à l’âge de 35 ans. Fort de ces expériences et de cette nouvelle formation, il a ensuite dirigé différentes entreprises comme une société du groupe Bayart pendant 2 ans à Roubaix, avant qu’on lui confie une nouvelle société à développer sur Aix-en-Provence : Novelia, filiale du Groupe Editor, spécialisée dans la carterie pour la grande distribution. Cela sera sa seule expérience hors secteur textile, mais celle qui lui donna l’envie d’entreprendre et de devenir son propre patron.
Après deux longues années de prospection, à contacter plus de 900 comptables dans les Hauts de France (sa région d’origine) et en région lyonnaise, il reçut enfin une réponse positive et avec un projet qui correspondait en tout point à ses attentes : la Maroquinerie des Monts du Lyonnais.
 

Pourquoi avoir choisi cette société MML à l’origine ?

« Cette société correspondait à ce que je recherchais :

  1. Un produit non alimentaire qui se vend en Grandes Surfaces
  2. Elle disposait d’un petit référencement chez Auchan, ce qui me faisait un 1er ticket d’entrée
  3. C’était une entreprise familiale avec une histoire à raconter à mes clients »

 

L’histoire de MML avant Bodypack

Avant que Monsieur Laine reprenne MML et crée la marque Bodypack, la Maroquinerie des Monts du Lyonnais était une entreprise traditionnelle qui travaillait le cuir et était spécialisée dans les sangles et harnais en cuir pour chevaux. Le fils du créateur qui a repris l’entreprise familiale en 1954 a progressivement arrêté le cuir, voyant l’arrivée des nouvelles matières synthétiques. Il s’est positionné sur ce créneau et fabriquait essentiellement des EPI (équipements de protection individuelle) comme des sacs de protection ou des sacoches industrielles. L’entreprise employait alors 80 personnes mais, elle s’est vite retrouvée dépassée par les évolutions technologiques et la baisse des coûts de production des marques concurrentes parties fabriquer à l’étranger. N’ayant pas su s’adapter MML était au bord du dépôt de bilan.

Les locaux de la société MML en 2010, avant son rachat par M. Laine

L’entrepôt MML à Saint-Symphorien-Sur-Coise en 2001

 
 
 
 
 
 
 
 
 
A son arrivée, Jean-Pierre Laine a modernisé l’outil de production devenu obsolète et il a tout réorganisé, il a dû se séparer de la majeure partie des salariés et travaille aujourd’hui avec une petite équipe. Après 3 ou 4 ans il a complètement arrêter les EPI pour se consacrer à la bagagerie et à la maroquinerie scolaire. Il est passé d’une société de fabrication à une société de création pure, avec une nouvelle collection de sacs à dos et de sacs scolaires chaque année.
 

D’où vient le nom de la marque Bodypack ?

Identité visuelle (ou logo) de la marque Bodypack. Il s’agit d’une écriture hébraïque stylisée.

En faisant du shopping en Belgique avec sa fille, Monsieur Laine entre dans un magasin et observe les PLV et autres outils marketing de vente du magasin pendant qu’il attend sa fille qui faisait des essayages. Il voit des grosses lettres en mousse grise et argentée où il lit : BODYZONE. Ce nom l’interpelle et lui plait et comme son but est de gagner des parts de marché au géant américain Eastpak, pour lui ce sera Bodypack. Peu de temps après il dépose la marque à l’INPEI.
 
 
 

Les dates clés de l’Histoire de Bodypack

Le siège social de Bodypack situé à Taluyers dans le Rhône

2001 : rachat de MML et création de la marque Bodypack
2011 : déménagement des locaux à Taluyers et création de la Collection Signature pour les 10 ans de la société, une des collections de sacs à dos favorites de M. Laine, très graphique et d’avant-garde pour l’époque.
2012 : lancement du 1er site marchand : www.bodypack.fr
2013 : Bodypack se développe à l’Export. Mise en place d’un réseau de distributeurs européens : Bodypack est présente en Espagne, Belgique, Croatie, Grèce…
2016 : Création d’une collection de cartables traditionnels et de Trottipack (cartables à roulettes lumineuses) pour les enfants en Primaire et de sacs à goûter pour la Maternelle
2017 : Création d’une ligne pour les détaillants (papetiers, maroquiniers) et 1ère création de poste en webmarketing
2018 : arrivée des sacs à dos Bodypack et des sacs de sport sur les Marketplace comme Amazon, Cdiscount
et dans quelques semaines le lancement d’un nouveau site e-commerce.
 

Les 4 qualités pour être auto-entrepreneur et un bon dirigeant d’entreprise

  1. Management RH
  2. Résistance au stress et savoir supporter la solitude dans les prises de décisions
  3. Etre audacieux
  4. Etre courageux, voir fou !

 

Qu’est-ce qui est le plus important pour vous dans ce métier ?

  1. Gagner de l’argent, sans quoi on ne peut développer l’entreprise
  2. L’épanouissement des collaborateurs, management RH
  3. Etre le chef d’orchestre, toucher à tout. Le métier à plusieurs facettes même si ma spécialité c’est la création et le marketing

 

Qu’est-ce que vous aimez le plus en travaillant chez Bodypack ?


« L’aspect création de produits lié à cette activité de maroquinerie.
Etre en lien avec la mode et les tendances actuelles. J’aurais voulu être un artiste !
Lancer une nouvelle collection de sacs scolaires chaque année, l’aspect marketing aussi c’est ce qui me plait le plus chez Bodypack. »

Collection de sacs à dos Bodypack -Rentrée des Classes 2017

 

Qu’est-ce qui est plus dur dans ce métier de dirigeant ?

« La grande difficulté quand on est un dirigeant, c’est de toujours s’adapter aux évolutions du monde et pour cela il faut être capable d’anticiper tout le temps, d’avoir plusieurs coups d’avance, sinon on se fait doubler par la concurrence.
Entrepreneur et dirigeant n’est pas de tout repos, c’est épuisant, stressant, il faut avoir le caractère pour le faire, mais c’est un métier complet et très épanouissant. »
 
« Bodypack sera toujours présente à l’avenir, même après mon départ, c’est une bonne marque de maroquinerie scolaire avec un bon rapport qualité prix pour ses clients et un design connu et reconnu sur le marché du sac à dos.
L’avenir pour une marque sera sa présence multi-canal, être référencé aussi bien en grande distribution, qu’en magasins plus haut de gamme (dans les maroquineries, papeteries…), le développement des ventes sur internet aussi bien sur notre site marchand que sur les sites comme Amazon, Cdiscount et notre activité à l’export.
Après la prochaine évolution pour les entreprises comme Bodypack passera par la logistique, être capable de livrer les clients plus vite, en quelques heures seulement, comme Amazon le fait aujourd’hui avec les magasins Monoprix pour livrer des produits alimentaires en 2 heures.
C’est ça la prochaine révolution dans notre métier : la logistique pour pouvoir livrer nos sacs à dos, cartables et sacs de sport et de voyage en un temps record ! »

-->

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *